Playlist Hillsong – équivalent français – anglais

Dans le domaine de la chanson chrétienne, l’église Hillsong avec ses différents groupes, ne laisse pas indifférent, qu’on le veuille ou non.

Voici une playlist de chants Hillsong d’équivalent Français <> Anglais

NO OTHER NAME
Oui je crois – This I believe
Vase d’argile –  broken vessels (amazing grace)
Le calvaire – Calvary
Merci Jésus – Thank you Jesus
Toutes choses nouvelles – All things New
GOD IS ABLE – GLOBAL PROJECT
Pour suivre ta voie – Go
Dieu est puissant – god is able
Tu es là – with us
Amour sans fin – Unending love
FAITH + HOPE + LOVE
Je t’exalterai – I will exalt you (HW)
BEAUTIFUL EXCHANGE- GLOBAL PROJECT
Ouvre mes yeux – Open my eyes
Toi – You
THIS IS OUR GOD – GLOBAL PROJECT
C’est notre Dieu – This is our God
De tout mon être – With everything
Sauve avec puissance – Mighty to save
Chant du Désert –  Desert song (This is our God)
OPEN HEAVEN / River wild
En Dieu nous croyons – In God we trust
Tu as tout donné – Love on the Line
Gloire à son Nom – O praise the Name (Anastasis)
Cieux ouverts  – Open Heaven (River Wild)
Transfiguration – Transfiguration
Ici avec Toi –  Here with You
Grande est Ta Fidélité – Faithfulness
Jamais délaissé – Never forsaken
LET THERE BE LIGHT
Ô vois (Mon âme chante) – Behold (then sing my soul)
Nos yeux sont sur Toi – Look to the Son
Ton Grand amour – Love so Great
La croix seule me suffit – Crowns
Ce Nom si merveilleux – what a beautiful name
Mon assurance est en Christ – I will Boast in Christ
De Grâce en grâce – Grace to grace
Que la lumière soit – Let there Be a Light
THERE IS MORE
En toi je sais qui je suis – Who You Say I Am
Tu es la vie –  You are life
La passion – The Passion
Dieu a tant aimé – God So loved
Je n’ai rien à craindre – Be still
Viens toucher ma vie – Touch of heaven
Remémoration – Remembrance
Un vin nouveau –  New Wine
Quand tu parles (100 milliards de fois) – So will I (100 billion X)
GLORIOUS RUINS
Homme de douleurs – man of sorrows (Glorious ruins)
Christ seul me suffit – Christ is enough (glorious Ruins) Hillsong worship
AWAKE
de l’ombre à la Lumière – See the light
Eveille toi mon âme – Awake my soul
Roi des rois – King of kings
Prenez vie – Come alive
UNITED
Quelle grâce – Good`
 grace
Tiens mon coeur – Whole heart
Tel que je Suis – As you find me
Pur – Clean
Là dans le feu – Another in the fire (United)
Si le passé parlait
A tout jamais
Tu règnes
YOUNG&FREE
L’amour ne faillit pas – real love
Lâche prise – Let go
Eveille en moi – Wake
Le coeur de Dieu – Heart of God
HOPE
Abrite moi –  still
SAVIOUR KING – 2007
Tu es ma force – You are my strength
Hosanna –  Hosanna
CORNERSTONE
Louons-le – Praise Him
MIGHTY TO SAVE
A la croix –  At the cross REVEALING JESUS (Darlene Zschech)
Mon espoir – All my hope
Couronné vainqueur – Victor’s crown
Toi seul
Envoie le Réveil

998 – FF04 – Ry Fanahy ô

Capot 1

 
1.  
D 
Ry Fanahy ô midina, 
 
Manatreha a
A 
nay 
 
a
Em 
nio 
 
 
A 
Ia
D 
nao 
 
A 
Mba 
 
hanoloranay, 
 
D 
Ny vavakay mangina 
 
Vetsovetsom-  
A 
po ‘zay a
Em 
to
A 
lo
D 
tray 
 
G 
Vola sy ny ha
D 
rena 
 
Samy  
D 
tsy 
 
anana
A 
nay 
 
Fa  
D 
indro vavaka mangina 
 
Fanoloran-
A 
tena ho A
Em 
nao 
 
 
A 
to
D 
koa. 

 

2. Ry Fanahy ô monena 

Aza mba mandao anay Ianao 

Kolokoloy ‘zahay 

Hitombo fahendrena 

Ka tsy hahafoy hiarak’ Aminao 

Ota sy rendrarendra 

Samy te handavo anay 

Soa ihany, soa fa eo Ianao Fanahy 

Vonona hitahy ny fiainanay. 

 

3. Ry Fanahy ô , meteza 

Mba handray anay ho mpianatrao 

Avia Ianao, 

Avia mampahereza 

Hahatonga anay mba ho irakao 

Eso sy fitsapana 

Samy manakivy anay 

Ka taomy , taomy hanam-po mafana 

Herim-po vaovao hiasa ho Anao.

 

L’histoire de Josefa

Josefa est un malgache né dans une famille noble non chrétienne. A 22 ans, il donne sa vie à Christ et n’aura plus qu’une envie, celle d’amener les malgaches à Christ. A 26ans il a déjà fondé une eglise à Fianarantsoa et amène des messages en tant que prédicateur, sans avoir fait d’études. A 31 ans il est élu pasteur, par une assemblée. C’est à 34 ans qu’un autre ministère pastoral lui est confié. Josefa restera pasteur de deux églises pendant 28 ans.C’est à  38 ans qu’il rejoint l’équipe qui fait une révision de la traduction de la Bible en malgache. Il y restera pendant 22 ans.
Josefa sera également un compositeur de chants. C’est une personne formidable selon son entourage.
Nous parlons ici de Josefa Andrianaivoravelona, qui a vécu 1835 à 1897. Il a connu la persécution sous Ranavolana 1er. Il a vu aussi la croissance du christianisme à Madagascar. Il reste dans l’histoire en étant l’auteur de 43 cantiques Fihirana FFPM
Ces contemporains :
William Cousins qu’il côtoie à la London Missionary Society lors de la traduction de la Bible.
 “Une grande considération est due à notre petite compagnie d’assistants indigènes (our little band of native helpers) ; souvent quand je lis maintenant la Bible, je rencontre des tournures que nous leurs devons. Parmi ces aides (these helpers), aucun ne mérite plus d’éloges que notre ami Andrianaivoravèlona, et bien qu’il ne soit plus parmi nous physiquement, chaque fois qu’on lit la Bible dans nos temples, il nous parle encore par plus d’une expression idiomatique qui y a été introduite sur sa suggestion. ” (Cousins 1897 : 118).
Sources :
Dictionnaire biographique des chrétiens d’Afrique
Les traductions de la Bible et l’évolution du malgache contemporain
Liste des cantiques :
90
Tsy haiko ny milaza re
115
Jeso Tompo lehibe
260
Ry Kristy o! malalako
304
He, ali-maizim-pito e!
311
Miely lavitra any ny olo-marobe
447
Hianao ry Kristy Tompo
476
Ny eo akaikinao ry Ray no mamiko izao
505
Mpivahiny! mba lazao
508
Ny sambonkelinay ety
537
Endrey ny hamaroan’ ny soa
609
Hianao Jehovah Tompo!
613
Mpiandry lehibe!
707
Ry Jesosy be fitia
759
Ry Sakaizan’ny tanora!
770
Hajain’ny saiko, fototry ny aiko
773
Hianao, ry Jehovah, no Rainay tokoa
786
Ny teninao Jehovah Izay ianaranay
45a
He, tonga ho antsika ny Tompo mora fo (The Lord is coming for us)
45b
He, tonga ho antsika ny Tompo mora fo
45c
He, tonga ho antsika ny Tompo mora fo
72
Teraka Jesosy Tomponay (Our Lord Jesus is born)
77
Tonga indray re ny Noely (Noel is coming again)
138
Ty no andro maharavo (This is the joyful day)
145
Efa velona tokoa (Thou art really alive)
234
Mahery Ianao (You are powerful, o Lord Jehovah)
285
Mivory maro eto ‘zahay navotanao (We, saved by Thee, are meeting here)
298
Aina no fetra ry Tompo Mpanjaka (Life is the limit, O! Lord and King)
325
Ry Jehovah Tomposoa (Ry Jehovah Tompo soa, vory eto izahay)
355
Ry namako mahantra, manaram-po izao (O, my pitiful friend)
410
Ry Jeso o! Jereo (Jesu, help us for fear of being lost)
412
Jehovah Tompo o! (We are here, Lord Jehovah)
443a
Raiso ho Anao ny foko (Take my heart for You)
443b
Raiso ho Anao ny foko
446
Atolotro Anao ny tenako, ry Raiko (I offer my body to You, O my Father)
472a
Iriko e, ry Jeso hitovy aminao (I desire, O Jesu, to be like Thee)
472b
Iriko e, ry Jeso hitovy aminao (I desire, O Jesu, to be like Thee)
507
Ranomasi-mampahory (Frightened sea)
514a
Ry Jehovah Tomponay!
514b
Ry Jehovah Tomponay! (O Lord Jehovah! We are lost people)
564
Tsy hita izay androko sisa aty (The remainder of my life is wandering)
571
Raha misy mampahory (If you are oppressed)
610
Ny foko, ry Jehovah o!
625a
Mpamonjy soa malala o
625b
Mpamonjy soa malala o (O, dear and sweet Saviour!)
657a
Lasa re ilay nazoto (The devotee is gone away)
657b
Lasa re ilay nazoto (The devotee is gone away)
703a
Ry Jehovah Ray Tsitoha (Jehovah, mighty Father! We are meeting)
703b
Ry Jehovah Ray Tsitoha (Jehovah, mighty Father! We are meeting)
743
Ny andronay mandala (Our life is passing away)
746
Mifalia, ry sakaiza! (Be happy, my friend!)
781
Mijere ry ray sy reny! (Fathers and mothers, look after your children)
787
Izay mahakolokolo no manana ny soa (Those who are careful)

5 conseils pour se lancer dans la louange

Ces dernières années, à travers les différentes activités auxquelles j’ai participé (culte du dimanche, soirée Pulse, Praise Break, Alpha…), j’ai été impliqué dans l’organisation de nombreux temps de louanges à différents niveaux. Mais à quoi sert une liste de chants ? Pour faire une performance, pour conduire une assemblée, un groupe ? Voici 5 conseils pour se lancer dans la louange.

 

1 – Prier

C’est dans la prière que Dieu peut te donner l’inspiration dans la préparation des chants, une direction pour le temps de louange. Si un thème est proposé pour la manifestation, la prière fait bien souvent que le moment venu, tout s’articule naturellement. Tout commence et tout finit par une prière.

 

2 – Choisir

On ne peut pas chanter tous les chants, dans une soirée. Idéalement le choix des chants dépend de l’équipe qui va mener la soirée, et aussi du public majoritaire que l’on compte viser. Cela va définir les clés des chants, leur difficulté. Par exemple, on ne devrait chanter un chant dont l’interprète original est un homme dans la tonalité originale, alors que dans notre équipe de louanges nous n’avons que des voix féminines.

 

3 – Répéter

La répétition permet de s’ajuster en équipe, choisir les bonnes tonalités de chants, les structures, les enchainements. Suivant les rythmes de chacun, il est souvent difficile de se voir pour répéter. Sans oublier les temps de louanges spontanés. Une bonne façon de progresser c’est d’essayer de pratiquer en tout temps. Les premiers temps de louange devraient commencer dans sa chambre, dans son salon.

 

4 – Rester sensible au Saint Esprit

On peut préparer une liste de chants mais durant le temps de louanges, il faut rester à l’écoute du Saint Esprit. Il faut savoir être prêt à changer de chants si le Saint Esprit nous inspire. Etre prêt à ne pas interpréter tous les chants, et même être prêt à ne pas jouer pour certains chants.

 

5 – Faire sa part

On ne peut pas amener les gens là où nous ne sommes jamais allés, alors vivons la louange, vivons l’adoration avec les personnes que l’on accompagne. Conduire la louange devrait se faire de bon cœur, avec simplicité et générosité.

 

La finalité de la louange est de se préparer à entrer dans la présence de Dieu. Mais il faut bien réaliser que ce n’est pas le conducteur ou le groupe de louanges qui va conduire une personne dans la présence de Dieu. En accompagnant des chants, on ne fait que montrer une direction. Seul Jésus nous donne le libre d’accès à la présence de Dieu. Nous restons des serviteurs, donc c’est avec humilité que nous devons mener un temps de louange, pour au final laisser la place.

 

Ainsi, frères et sœurs, nous avons par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire. Cette route nouvelle et vivante, il l’a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de son propre corps. De plus, nous avons un souverain prêtre établi sur la maison de Dieu. Approchons-nous donc avec un cœur sincère, une foi inébranlable, le cœur purifié d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure.

Hébreux 10.19-22

A lire aussi...

242 – Misaotra Anao ‘zahay, ry Ray!

{key: A capot 1 2/4}

 
1.  
A 
Misaotra Anao iza
E 
hay, ry  
A 
Ray!
 
D 
Fa tsy na
A 
feni
B 
na 
 
a
E 
nay,
 
I
A 
zay tena sitra
E 
kao 
 
to
A 
koa
 
D 
Mba 
 
hahazo
A 
a
E 
nay ny  
A 
soa.

Passer de musicien à Lévite

Les prêtres ne purent pas reprendre leur service à cause de la nuée. La gloire de l’Eternel remplissait en effet la maison de Dieu
2 Chroniques 5 : 14

Les histoires de l’ancien testament ont été écrites pour nous servir d’exemple. C’est à l’époque du roi Salomon, que le temple de Jérusalem a été construit, à partir des plans que l’Eternel avait donnés à David. Le temple était le symbole de la présence divine et l’endroit mis à part pour l’adoration et la prière. Il était le centre spirituel de la nation. Dans l’ancien testament, des personnes, les Lévites, étaient chargés du ministère de la louange (par la musique). Eux seuls pouvaient porter l’arche de l’alliance.

Le cœur du lévite

La musique, les musiciens, la louange, c’est cela qui amène la gloire de Dieu. A la fin de la construction du temple, les lévites ont été chargés d’amener l’arche dans celui-ci (lire 2 Chronique 5 : 10-14). A travers la musique, les lévites ont permis une manifestation visible de la présence de Dieu (la nuée). Quand la musique est faite avec l’esprit du Lévite, la gloire de Dieu vient.

Qui étaient les lévites ? Les Lévites étaient consacrés au service de l’Eternel, et non pas au service de la musique (Lire Nb 8 : 6 et 14-15). Le Lévite était responsable de la présence de Dieu. L’Eglise a besoin de musicien avec ce cœur de Lévite. A l’époque les Lévites étaient dispensés d’autres taches car ils étaient à l’œuvre jour et nuit (lire 1 Chronique 9 : 33). De nos jours, les personnes qui se consacrent à temps plein au ministère sont moins nombreuses. Cependant si nous écoutons certains artistes chrétiens contemporains, nous pourrons remarquer qu’à un moment de ce que certains considèrent comme un spectacle, nous sommes invités à chanter pour faire venir la gloire de Dieu. Pour des artistes comme Rija, Kirk Franklin, William McDowell, Impact, Demrey ou encore Paul Baloche, en les voyant sur scène, vous verrez que le « concert » n’est pas centré sur eux, ils ont des cœurs de lévite.

Lévite au quotidien

A notre niveau, cet esprit de Lévite se manifeste dans notre vie quotidienne. Certes peu d’entre nous peuvent servir à temps plein à travers la musique mais la vraie question est : Si nous sommes musiciens, sommes nous consacrés au service de l’Eternel ? Ce qui n’est pas une priorité dans notre vie, se traduit dans ce que nous faisons ou pas.
Aujourd’hui grâce à Jésus, nous sommes tous (musiciens ou non) potentiellement porteur de l’arche de l’alliance : symbole terrestre de la présence de Dieu. Cette présence dans l’ancien testament a permis la traversée du Jourdain, la chute du mur de Jéricho. Le cœur de Lévite pourrait se décrire en trois étapes :
> Prière : il faut prier pour le ministère de musique.
> Préparation : si nous voulons porter l’arche, nous devons nous préparer.
> Consécration : un bon musicien consacré à Dieu.

Le spectacle c’est « venez nous voir ». La louange c’est « joignez-vous à nous pour adorer ». L’audience ce n’est pas nous, c’est le ciel. Les Lévites adorent Dieu passionnément. Ne soyons pas adorateur de “l’adoration” : « si ce n’est pas mon chant préféré », « si c’est pas mon groupe préféré »… Nous ne sommes pas au service de la musique. La musique est à notre service pour conduire dans la présence de Dieu. Soyons plus spirituel, pour ne pas être que des musiciens. Dieu cherche des Lévites.

« Si nous disons que nous aimons Jésus, mais que les gens ne voient pas notre Jésus,
Dites moi quel est l’intérêt si les gens ne peuvent pas voir Jésus en toi et moi
Plus d’excuses, nous nous égarons,
Parce que nous serons peut être la seule image de Jésus que les gens verront. »
(Kirk Franklin – The Last Jesus)

Pourquoi la louange ?

Pourtant tu es le Saint, tu sièges au milieu des louanges d’Israël

Psaume 22 : 4

 

Ce verset nous dit que Dieu habite aux milieux des louanges de son peuple. Une église qui loue est une église dans laquelle Dieu habite. Mais pourquoi la louange ?

 

La louange change l’environnement

Genèse 2 : 8. L’Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’est, et il y mit l’homme qu’il avait façonné.

A l’origine nous avons été créé pour vivre dans la présence de Dieu (Eden). Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi à la fin de certaines événements (chœur uni, Rija Rasolondraibe, ou plus récemment le concert régional STK Sud Est), certaines personnes avaient du mal à se quitter et même à s’arrêter de chanter ? C’est parce qu’ils ressentent la présence de Dieu. C’est pour cela que quand on vit des moments forts on souhaite que ça continue tout le temps.

Dans ma vie suis-je proche ou loin du jardin ? Si nous ne sentons pas assez dans nos vies la présence de Dieu, la bonne nouvelle est que la louange peut nous y ramener. Mais pour cela, il va falloir envisager des changements. La folie c’est de faire toujours les mêmes choses et de s’attendre à des résultats différents. « Loue l’Eternel, mon âme! » nous dit le psaume (Ps145, 1-2), non pas quand nous avons envie, ou quand les événements nous le propose, mais tant que nous vivrons. Ainsi la présence manifeste de Dieu se fera sentir et le résultat sera visible.

 

La louange change les circonstances

Actes 16 : 25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les écoutaient.

Paul et Silas sont en mission. Ils se font arrêter parce qu’ils ont aidé une femme possédée. Battus et jetés en prison, c’est quand ils commencent à louer (à haute voix !) que les circonstances changent : le gardien de prison qui les a torturé dans la journée veut alors se convertir.

Dans nos vies c’est la même chose. Il arrive que nous perdions le contrôle. Et là nous voulons aider Dieu. Mais Dieu n’a pas besoin d’aide. « Loué soit l’Eternel! Je crie à lui et je suis délivré de mes ennemis » nous dit le psaume (18 : 4). La louange c’est quand on ne sait plus quoi faire, on tourne alors les yeux vers Dieu et alors que nous le louons, il agit sur les circonstances.

Nous grandissons avec des changements de circonstances. C’est pour cela que pour de nombreux chrétiens, les chants sont un moyen de mettre des mots face à certaines situations, et peuvent influencer notre façon d’agir et d’être. Ce qui va attirer les autres personnes à Christ, ce ne sont pas nos paroles, mais notre joie dans le Seigneur. I smile, even though I’m hurt see I smile, I know God is working so I smile : je souris même si je traverse l’épreuve, regarde je souris, je sais que Dieu agit donc je souris (Kirk Franklin). Nous sommes heureux, non pas à cause des événements, mais parce que Dieu agit durant ces événements et nous savons qu’il peut changer les circonstances.

 

Dans un culte, le dimanche, la louange se trouve au début (un passage biblique et un chant en général). Nous préparons notre cœur à sa présence. Louer Dieu est une invitation à la présence manifeste de Dieu.

Cependant la louange ne peut pas se limiter à un moment dans un culte. « Je suis né pour te louer le dimanche » nous dit le chant ? Non. Nous sommes fait pour cela : louer. Pourquoi ? Cela va changer notre environnement et les circonstances de nos vies. Notre louange au culte représente le résultat de notre louange durant la semaine. Qu’ainsi par la grâce de notre Seigneur, nos temps de louanges se transforment peu à peu en VIE DE LOUANGES.

De la musique à la louange

Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu.

Psaume 40 : 2-4a (SG21)

Est ce que ma vie de louanges est renouvelée ? Seul Dieu peut toucher un cœur engourdi. Mais sais tu vraiment ce qu’est la louange ? Pour cela prenons la question à l’envers en montrant ce qu’elle n’est pas.

La louange n’est pas un spectacle

On pourrait penser qu’il y a un ou des groupes et un auditoire. Mais dans l’église on ne chante pas pour un auditoire (ça n’est pas la star ac’) ! C’est ce qu’on pourrait penser quand nous avons le privilège d’entendre chanter une des sections de notre église. Mais quand nous allons à l’église il n’y a qu’un auditeur, et ce n’est pas toi. C’est Dieu.

La louange n’est pas un style de musique

Il existe plusieurs styles de musique. On pourrait penser que la louange est un style de musique, et on agit comme si c’était le cas ! Quand le style nous plait moins, quand dans un temps de louanges on dit le rock c’est pas pour moi, le gospel c’est pas pour moi… Nous sommes en train de dire que la louange est un style musical. Nous devenons des adorateurs du style musical, au lieu d’être adorateur du Dieu de la musique.

Ça n’est pas une question de qualité musicale

Des qu’il y a plus instruments, un peu de lumières, orchestrés, rythmés, certains pourraient penser que ce n’est pas profond, c’est superficiel. On doit faire notre meilleur pour Dieu. Mais cela n’est pas suffisant. Ce qui est primordial c’est notre disposition de cœur.

La louange n’est pas limitée au dimanche

Pour des personnes qui vivent comme cela, elles arrivent le dimanche comme desséchées spirituellement. Et de ce fait elles mettent la pression sur l’église, les responsables, le pasteur… : «j’espère que les chants seront bien aujourd’hui.» «Pourvu que la prédication du pasteur soit courte et réconforte mon cœur.» «Je ne sais pas si je vais revenir, c’était pas bénissant aujourd’hui..»

La louange n’est pas un état émotionnel.

En effet la louange est fondamentalement spirituelle. Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. (Jean 4:23a) Mais quand tu adores en esprit, il est impossible que cela ne déborde pas sur l’émotionnel, sur l’intellectuel et sur le physique. Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur (= spirituel), de toute ton âme (= émotionnel,), de toute ta pensée (= intellectuel) et de toute ta force ( = ton corps). (Marc 12 :30) Chaque dimension de l’être humain est impliqué dans la louange.

La louange n’est pas le chant ou la musique seulement.

Les chants sont de la louange. La prédication, l’offrande sont de la louange. Tout le culte est de la louange. Adorer et servir sont utilisés de manière interchangeables dans la Bible. Adorer Dieu = servir Dieu. Donner est un sacrifice de louanges à Dieu.

La louange :

C’est ce qui prend place lorsque mon attention et les affections de mon cœur sont placées sur Dieu en réponse à ce qu’il est et ce qu’il fait. La louange doit s’exprimer d’une manière ou d’une autre et elle devient un témoignage pour ceux qui nous entoure.
Comment louer : un manuel incontournable se trouve dans la Bible avec le livre des psaumes.
Quelques pistes (liste non exhaustive !) : Par des cris de joie (Ps 33), en battant des mains (Ps 47), en levant les mains (Ps 134)

Sommes nous prêt à louer notre Dieu avec une plus grande ferveur que le monde donne gloire à des hommes ?
On a une gène quand on est l’église. Si tu n’as pas honte d’en faire plus pour Dieu, que tu ne le fais ailleurs tu es vrai avec toi même. La vraie question est de savoir qu’elle est la chose qui consume ton être ? Quand ton équipe de foot marque un but contre l’adversaire et que tu te lèves en criant et en levant les mains pour des hommes et que tu ne lèves pas les mains pour ton Dieu : n’y aurait-il pas une incohérence ? Sois passionné pour Dieu plus que tu ne l’es pour n’importe quoi d’autre.
La louange deviendra alors un témoignage pour ton âme :
Pourquoi être abattue, mon âme, et pourquoi gémir en moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore! Il est mon salut et mon Dieu (Ps 42:12)

999 – MITOERA AO AMIN’I JEHOVAH

{key:D capot 3}

 
 
Ma
D 
haritra 
 
amin’
Bm 
ny 
 
finoa
 
na 
 
 
G 
ny 
 
fitiava
D 
nao
 
Ny 
 
 
G 
zanakao ‘zay  
A 
mahatoky 
 
anao
 
Hi
D 
hoby ary  
Bm 
hankala
 
za 
 
 
G 
ny 
 
Anara
D 
nao
D 
Sa
G 
tria Ray fia
A 
rovana ahy ia
D 
nao
 
A 
Mato
D 
kia an’i Jehovah, izy  
A 
no 
 
iankina
D 
nao
 
Fa tsy  
G 
ho(o) foiny ny  
D 
olony 
 
mpa
E 
naraka 
 
a
A 
zy
 
Mito
D 
era ao amin’i Jehovah, izy  
A 
hanome 
 
a
D 
nao
 
Fifa
G 
liana, 
 
fia
D 
danana 
 
 
A 
ary 
 
fion
D 
onana

{c:Feo voalohany:}

 
Koa  
G 
andeha hisaotra an’i Jehovah  
G 
Tompo 
 
 
C 
Nohon’ny 
 
fa(a)mindrampony
G 
Tsy namaly ny olony tamin’ny ota
D 
ny
D 
Na 
 
 
Em 
dia lavo aza  
Bm 
izy
 
Dia  
Em 
mbola tafarina i
Bm 
hany
D 
Fa Jehovah mitantana a(zy)

{c:Feo faharoa sy feo fahatelo:}

Handeha, hi-saotra, an’i Jehovah Noho ny fa-min-dram-po-ny
Na di-a lavo,
Ta-fa-ri-na ihany
Fa Jehovah mitantana a(zy)

{c:Beso:}

Handeha, hi-saotra, Jehovah Fa Jehovah mitantana a(zy)

 
D 
Mato
G 
kia an’i Jehovah, izy  
D 
no 
 
iankina
G 
nao
 
Fa tsy  
C 
ho(o) foiny ny  
G 
olony 
 
mpa
A 
naraka 
 
a
D 
zy
D 
Mito
G 
era ao amin’i Jehovah, izy  
D 
hanome 
 
a
G 
nao
 
Fifa
C 
liana, 
 
fia
G 
danana 
 
 
D 
ary 
 
fio
G 
nonana
 
A 
Ma
D 
haritra 
 
amin’
Bm 
ny 
 
finoa
A 
na 
 
 
G 
ny 
 
fitiava
D 
nao
D 
Ny 
 
 
G 
zanakao ‘zay  
A 
mahatoky 
 
anao
A 
Hi
D 
hoby ary  
Bm 
hankala
A 
za 
 
 
G 
ny 
 
Anara
D 
nao
D 
Sa
G 
tria Ray fia
A 
rovana ahy ia
D 
nao
 
A 
Mato
D 
kia an’i Jehovah, izy  
A 
no 
 
iankina
D 
nao
 
Fa tsy  
G 
ho(o) foiny ny  
D 
olony 
 
mpa
E 
naraka 
 
a
A 
zy
 
Mito
D 
era ao amin’i Jehovah, izy  
A 
hanome 
 
a
D 
nao
 
Fifa
G 
liana, 
 
fia
D 
danana 
 
 
A 
ary 
 
fion
D 
onana
{tag: chord fihirana}

999 – Hira fifonana

 
F 
Ry 
 
An
C 
dria
G 
manitra 
 
Tompo
Am 
Ray ao an-
F 
danitra 
 
 
E 
ô 
 
!
E 
Mamin
Am 
drà fo  
Dm 
a
A 
mi
Dm 
nay 
 
!